12 Comments

  1. Thierry Renard

    Quel carnage ! et le plan n’indique que le « produit fini » : il faut tenir compte du chantier qui déborde de tous côtés pour aligner et empiler les « Algécos », obligatoire pour les travailleurs, les matériaux étalés, les passages des engins , la grue, et tous ces gravats qui vont s’enfoncer dans la terre . Tout le monde a déjà vu un chantier, et là il faut creuser un trou du volume du parking Pasteur (400 places ), et le remplir de béton. Les voies d’entrée et sortie seront très longues car le sol du 1ier niveau sera très bas ( 2 m de terre + 3 m de hauteur pour faire passer les camions des forains ) : il ne restera plus grand chose de ce qu’on connaît et on aura rendu malades des arbres sains car tranquilles depuis des dizaines d’années . Ce n’est plus la peine de demander une coulée verte dans notre quartier quand on soutient un tel bétonnage ! Quelle erreur irréparable et quel précédent pour qui voudra s’attaquer au Parc Jourdan ou au Jardin Vendôme dans quelques années ! Nous devrions plutôt demander le classement de ces espaces naturels ( sol et sous-sol ), comme on classe le bâti du XVII ou du XX siècle : c’est cela l’INTERET du Quartier et de la Ville . Merci.

    • hervehuck

      A long terme, tout le monde est d’accord pour :
      1. Donner le maximum de chance de réussite aux petits commerces et au marché des trois places. Sauvegarder la vie économique des petits commerces et autres, en permettant au gens de l’extérieur de venir et de stationner au plus prés.
      2. Favoriser l’habitat au centre ville, qui se dépeuple aujourd’hui. Il faut rendre attractif le centre ville pour permettre la venue de nouveaux habitants en leur donnant la possibilité de stationner leurs véhicules à proximité.

      Il faut donc la création d’un parking aux alentours du cours des Arts et Métiers qui est nécessaire pour permettre d’assurer la survie du centre ville. L’intérêt général, et la vision à long terme doivent primer sur les intérêts particuliers, comme la gêne pendant les travaux et autres.

      • Renard

        Tout à fait d’accord : mais PAS sous le Parc Rambot ! Nous devons tous trouver une meilleure solution que de s’attaquer à un espace naturel rare , apprécié et envié du centre-ville . La précipitation engendrée par la mise en place de la Métropole ne doit pas se faire au détriment de nos trésors, sinon pourquoi l’avoir combattue . La modification du PLU est un boomerang qui nous reviendra en pleine figure quand on trouvera rentable de construire un centre commercial, un musée, un service public sur ce parking : et cela en sera terminé de ce jardin qui aurait pu devenir botanique, artistique, etc , … Il faut se pencher sur l’îlot Croix-Rouge/ Clinique Rambot pour implanter ( sans creuser ! ) ce parking dont on espère beaucoup : c’est là que le PLU doit évoluer, à 300 mètres du centre ville , et il faut classer nos espaces verts. Nos Elus ne peuvent pas faire une telle erreur, il est temps de reprendre le dossier, on n’est pas à un an près, j’espère !

        • CANONERO

          Lors de la réunion du 25 avril 2016 j’avais suggéré la réalisation du parking sous le parc Rambot… ce fut un refus général des commerçants jugeant que c’était trop éloigné ( !!!) d’autres qu’il était impensable de profaner ce lieu de verdure surtout pour le parc des enfants, et même de Madame le maire qui disait que ce n’était pas pensable au vu du testament, Mon dieu que les temps changent !!! A-t-on envie de noyer le poisson ou de prendre les gens pour des imbéciles en leur faisant croire n’importe quoi pourvu que l’on gagne du temps. Il serait temps que nos édiles redeviennent sérieux et proposent une solution aux problèmes du moment. S’il y a besoin d’un parking pour satisfaire au commerce, aux besoins de stationnement des habitants locaux ou tout simplement à l’accès au centre ville soit des visiteurs des villes voisines, soit d’étrangers venus pour commercer ou tout simplement visiter Aix il faudrait que l’on le sache et qu’on en dimensionne le besoin. Il doit y avoir suffisamment de savants techniciens dans les services de la ville pour ce faire.
          Il est certain que l’on aura toujours besoin de moyens de déplacement, et donc de stationnement, n’en déplaise à certains rêveurs de ville sans voiture. il est tout aussi certain que l’on aura besoin de commerces de bouche de proximité. Pensez à nos vieux qui ont tant donné et qui n’ont pas de moyens de locomotion, et aussi à vos vieux jours si proches, vous qui avez aujourd’hui le moyen de vous déplacer dans les grands magasins situés à 4 ou 5 Km du centre ville mais qui n’auront plus bientôt cette capacité dans quelques années.
          Il est certain qu’une ville sans centre n’est plus une ville. Si nous ne voulons pas de ville musée comme cela se dessine (et dont beaucoup de villes font le triste constat de par le monde) il est urgent de dépasser nos égoïsmes et réfléchir à nos réls besoins.
          Cela ne veut pas dire qu’il faut faire n’importe quoi !
          Un parking sous un parc ne relève pas de l’utopie mais d’un bon sens de l’usage de l’espace public encore faut-il qu’il ne soit pas conçu n’importe comment. Il est possible de réaliser ce parking sous Rambot sans toucher aux arbres centenaires ou datant du legs et restituer le parc à l’identique.
          L’implantation proposé par la SEMEPA ne semble pas la plus optimale avec ses entrées et sorties sur le cours des Arts et Métiers. Elle vient compliquer la circulation déjà chargée sur cette voie et les rampes d’accés font perdre des places si l’on veut qu’elles aient une pente acceptable. Les entrées et sorties vers les rue Nostradamus et Sainte victoire devraient permettre de répondre à ces difficultés. Cela peut très bien se faire sans toucher aux vieux arbres ni impacter le jardin des enfants. Notez que nous parlons d’une vingtaine d’enfants tout au plus dans les jours de grande fréquentation et une dizaine d’étudiants !
          Il ne faut pas négliger une extension est possible sous le terrain de sport de St Joseph (si le Pape n’y voit pas d’objection et si le pouvoir de la République est aussi puissant qu’il veut bien le prétendre quand le besoin public français l’exige ! Cette possibilité permettrait d’éviter à creuser sur vingt mètres pour réaliser les 4 niveaux du parking mais seulement de moitié, ce qui réduirait sans doute les risques de perturbation du réseau d’eaux souterraines très présent dans le secteur.
          Je reste à la disposition de nos représentants pour débattre du sujet.

          • Renard

            On parle d’ un espace naturel , pas d’une friche industrielle ! Un parking sous ce jardin protégé par un leg c’est non ! Tous ces projets à la technicité fantaisiste et optimiste devraient être proposés sur des îlots en reconstruction . Dans notre quartier, le seul près du centre à avoir un parc ancien et d’origine, il reste à utiliser le site EDF, véritable verrue, et la cour de la Croix-Rouge, idéalement placée à 300 mètres du centre, et sur laquelle un parking aérien bien dessiné se calera dans cet îlot sans charme . Et bien-sûr il y a aussi le sous-sol du stade des Restos du Cœur : on a donc de quoi faire travailler les architectes urbanistes sur des projets valorisants, moins chers et respectueux de la nature.

  2. GUISEPPI

    Je suis tout à fait en accord avec tout ce qui est écrit plus haut …C’est « un crime » urbain que de construire un parking sous ce magnifique parc et ce n’est pas respecté son généreux donateur …et il y a la parking Rambot de la clinique ,cette clinique doit partir, non? Ce projet est absurde et il ne doit pas aboutir..Que nos élus soient attentifs aux habitants de notre quartier!M.Guiseppi

  3. CANONERO

    Comme je vous l’avais dit le 25 avril, au grand dam de certains dont Madame le Maire, il est possible de réaliser le parking sous le parc sans toucher aux arbres centenaires et respecter ainsi les conditions du legs mais le plan proposé par la SEMEPA n’est pas à mon sens la bonne solution car les entrées et sorties côté cours des Arts et Métiers ne sont pas suffisamment longues vu la profondeurs des niveaux et font perdre de l’espace au parking. De plus sortir ou entrer sur ce cours qui est déjà chargé en circulation peut provoquer des difficultés. N’est-il pas préférable d’envisager ces entrées et sorties côté rue Nostradamus, plus large et moins chargée, et côté Rue Sainte victoire en supprimant le stationnement qui mange une voie. Les distances permettent une rampe plus douce et cela peut se faire sans toucher aux arbres ni au par enfants si l’on s’y prend bien.
    Je vous rappelle qu’une extension devrait être envisagée sous le terrain de sport de St Joseph ce qui permettrait de ne pas créer un parking à 4 niveaux mais à 2 donc avec moins de risques sur chantier et sur le réseau d’eau souterrain très présent dans cette zone.
    En troisième lieu il faut absolument par ailleurs rassurer les personnes voisines concernées sur le devenir du parking dans les 10 ans à venir avec l’évolution des véhicules (qui seront électriques pour la plupart) et favoriser cette création de parking en ce sens.
    Il ne faudrait pas abandonner l’idée de réaliser le parking sous l’esplanade où se situe le resto du coeur, côté lycée Césanes avec une organisation de transport très performante. A vous de voir !!!

  4. DU massacre .. de la pollution vous vous plaignez de la circulation attendez de voir les 2 projets le parking parc rambot et le campus des Arts et Métiers 2000 m2 aucun plan de circulation … plus bientôt un TGI bled carnot….il suffit simplement de réfléchir à long terme.. ce n est pas un parking qui va augmenter un chiffre d affaire des commerçants hélas c est le commerce en ligne.. quels commerçants ? Rue d Italie ça marche il faut un projet animation plus de commerces et le parking de Aurientis que va t il devenir …rdv le 5 12 au siège APPEA à 20 h merci

    • olphe galliard

      complètement d’accord, un peu de visée à long terme, arrêtons le tout voiture surtout dans une ville hyper polluée et saturée (voir les boulevards extérieurs à certaines heures)
      à quand les bornes de vélo électrique, d’auto lib et tout autre moyen de transport qui se développe partout ailleurs. c’est complètement rétrograde de vouloir penser loin en pensant au tout voiture….. allons voir ailleurs ce qui se fait, mettons des bus électriques à plus grande fréquence, installons des pistes cyclables, des pistes pour les rolliers, et les poussettes, imaginons la ville de demain plutôt que de rester sur des schémas qui vont couter chers et qui en plus ne seront pas opérationnels tout de suite.

      • Renard

        Tout à fait d’accord. Résumons : il n’y aura pas de parking sous la place des prêcheurs , ni sous la place de Verdun , ni sous le futur Pôle Judiciaire blds Carnot/Poilus, ni sous le stade des restaurants du cœur, ni à la Croix-Rouge , on ne peut pas agrandir les parkings Bellegarde ou Rambot ou Pasteur, mais on veut faire un parking dans le SEUL espace naturel, boisé du centre ville : quel mépris pour les urbanistes, les architectes, les ingénieurs, les jardiniers et les aixois !

  5. Thierry Renard

    Avez-vous lu « Le Courrier d’Aix » de cette semaine du 8 décembre , concernant nos platanes et notre Parc Rambot : il faudrait aller embrasser la personne qui a écrit cet article, preuve que nous sommes nombreux à Aix à défendre notre ville et à combattre des idées d’un autre âge : pourvu que ces idées continuent à progresser jusqu’à notre Maire , si attachée à Aix , sa culture et son identité paraît-il : il n’y a pas que le combat contre la métropole, il y a aussi le combat POUR Aix, et pas à n’importe que prix , pas au prix de défoncer son seul espace vert naturel du centre ville .

  6. thierry renard

    La première question à se poser c’est :  » doit-on rendre constructible le Parc Rambot ?  »
    Si NON : on ne peut pas faire ce parking , ni les constructions par dessus.
    Si OUI : adieu au Parc Rambot, car une zone constructible est destinée à être construite, surtout en centre-ville , tôt ou tard .

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.