La finalisation du réseau pluvial de la RD 10 devant les commerces  jusqu’à  la Paroisse Jean Mary Vianney  a été annoncé lors de la présentation des vœux en Mairie annexe le 14 janvier dernier. Cette opération est enfin programmée pour  le deuxième trimestre 2017. La rénovation  de l’enrobé de la R.D. 10 (Av. Fontenaille) serait réalisée dès l’été 2017.

3 Comments

  1. SOREAU

    En effet, la rénovation de la RD10 est plus qu’urgente !
    Mais l’enrobé seul ne suffira pas : l’avenue Fontenaille est très résidentielle et très commerçante, donc elle est très fréquentée par les piétons.
    Et pourtant la circulation est dense (voitures et motos mais aussi beaucoup de poids lourds) et trop rapide dans cette rue droite et étroite avec des trottoirs hors norme et obstrués par les arbres. Evidemment pas de piste cyclable possible pour les très nombreux cyclistes qui se rendent continuellement dans le Parc de La Sainte Victoire…
    Il faut donc calmer radicalement la circulation : nombreux passages piétons surélevés + marquages au sol dissuasifs + panneaux 30 + panneaux radar automatique (factice ou réel).
    N’attendons pas un accident pour agir.

  2. Mathieu

    Oui c est l Arllesienne on attend toujours. L enrobé ne suffit pas il manque des bouches d eau pluviales au moins 5 ou 6 entre les commerces et la chapelle vianney , De plus important faut sécuriser cette avenue panneaux 30km heures et des radars certains automobilistes passent à 70km heure même plus des fous très dangereux

  3. Christian Mazzoni

    Je ne sais pas ce qu’est un « enrobé », mais vu l’intense circulation, constituée aussi de cars, de poids-lourds… il faut que le sol soit solide, sinon en peu de temps, il redeviendra comme ‘il est aujourd’hui. De plus, pourquoi s’arrêter à l’église et ne pas faire également le petit bout qui sépare l’église du carrefour de Repentance?

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.