Jusqu’à ce jour, le quartier Pont de Béraud présentait une réelle unité géographique autorisant l’intervention de ses habitants et de leurs représentants auprès du « Maire adjoint »,  afin d’améliorer l’environnement, de prendre position, de suggérer des améliorations ou d’exprimer des doutes sur des projets d’intérêt général.

Ainsi en était-il jusqu’au Conseil Municipal du 28 Avril où, d’un trait de plume et apparemment sans aucune concertation, ni avec les Conseillers Municipaux délégués aux mairies annexes, ni avec les habitants ou leurs représentants, notre quartier a été amputé de la quasi-totalité de sa spécificité (voir le plan des 15 quartiers et du « nouveau Pont de Béraud » paru dans le « mag » n°1 de la Ville)).

Ainsi, l’av. Sainte Victoire et son transformateur, le Parc Rambot, sa crèche et son logement de gardien, les Arts et Métiers et son aménagement, la Polyclinique et son avenir, la rue St Thomas de Villeneuve, sa voirie et sa végétalisation, le Lycée Cézanne et ses problèmes de propreté,  bref, tous ces dossiers qui concernent au premier chef les habitants du Pont de Béraud seront traités par les « Mairies annexes «  de St. Donat et du Centre !!!!!

Au sein de la Municipalité, quelqu’un saura-t-il  expliquer aux habitants de notre quartier en quoi les habitants de St. Donat ou du Centre d’Aix se sentiront concernés par le futur déménagement de la Polyclinique et la destination future du bâtiment actuel  ou le traitement des nuisances subies par les riverains du transformateur de l’AV. Ste Victoire, sans parler des aménagements de la rue St. Thomas de Villeneuve ……..

Sans aller plus loin dans le commentaire de cette surprenante   décision nous allons envisager les actions possibles au niveau de notre C.I.Q. et de la Fédération des C.I.Q.  pour aménager des solutions  supprimant la complexité née de ce découpage.

                                                                                                                           JLH

Réagissez à cet article en cliquant ICI

Vous désirez consulter expression libre:   Cliquez   ICI