Nous étions 6 ce samedi matin du Comité d’Intérêt du Comité d’Intérêt du Quartier Pont de Béraud à venir à votre rencontre en ce point de passage, sur l’Avenue Fontenaille, qui, dans la pratique, joue le rôle de lieu central pour notre quartier. En voiture ou à pied, vous y venez acheter votre pain, votre journal, vous venez y faire votre marché mettant en évidence l’intérêt de ces espaces commerciaux, dits de de centralité de proximité.
Nous nous étions répartis en deux groupes pour ne pas vous manquer, avec nos calicots et notre nouvelle Lettre de quartier : une table au soleil devant le salon de coiffure et la boucherie et une table à l’ombre des platanes devant la boulangerie ;  bien sur vous semblez toujours pressés quand vous arrivez en voiture tant il est vrai qu’il y a des problèmes de parking mais vous n’êtes pas à court de suggestions quand vous prenez le temps de nous parler.  Et ce que vous avez à dire, évidemment ne se rejoint pas toujours selon que vous soyez riverains ou arriviez d’un peu plus loin, mais les  thèmes sur lesquels vous vous exprimez sont les mêmes : vous nous parlez de la question de la circulation , de la signalisation et des ralentisseurs à renforcer pour faire diminuer la vitesse lors de la traversée du quartier lorsque vous habitez notre quartier, mais essentiellement de la nécessaire réfection de la chaussée quand vous empruntez quotidiennement  ce passage obligé. Vous nous parlez des transports en commun, vous notez des améliorations mais faites aussi des suggestions quant à la fréquence et à la régularité des bus ; vous nous parlez de la question de la propreté, de l’incivilité généralisée, que ce soit les dépôts de poubelles et d’encombrants du dimanche devant la Résidence du Musset, les papiers gras devant le lycée Cézanne ou les crottes des chiens un peu partout sur les trottoirs.  Vous nous parlez aussi de vos souhaits de rendre plus facillement accessible ce petit centre commercial où nous sommes venus vous rencontrer et dont la requalification fait partie des projets qui nous occupent.  Certains d’entre vous, dites aussi votre surprise et votre incompréhension lorsque vous avez appris que le nouveau découpage des quartiers d’Aix  avait comme conséquence l’amputation de notre quartier et sa dislocation. Que représentera le quartier dans la ville quand séparé de sa partie basse – c’est ainsi que certains d’entre vous nomment la partie de notre quartier qui va du Pont de Béraud aux Blds extérieurs-  il sera dessaisi  des questions concernant  la circulation sur le carrefour Ste Victoire – Nostradamus, sur les voies St Thomas de Villeneuve et Ste Victoire qui sont pour nous essentielles ?   et quid des chantiers à venir qui nous intéressent et nous concernent – l’aménagement du cours des Arts et Métiers et de la plateforme du Collège St Joseph, le devenir de la future friche de la polyclinique Rambot lorsque celle-ci migrera sur le Montaiguet.  Aurons nous la possibilité de faire entendre notre voix comme nous l’avons fait et même de peser dans les décisions qui ont été prises comme ce fut le cas par exemple pour la requalification du Parc Rambot , le traitement des abords du lycée Cézanne ou encore le traitement du cortège de nuisances liées au  transformateur EDF, qui à des degrés divers, concernent tout notre quartier? .
Ce fut une belle matinée pour nous : d’abord la satisfaction de constater que beaucoup d’entre vous connaissez votre Comité d’Intérêt de Quartier – le CIQ que nous représentions. Certes certains et certaines d’entre vous confondent le CIQ  et le CAP, le Comité d’Animation et de Promotion des quartiers Nord Est et Pont de Béraud , et certains ne comprennent pas bien si ils sont Nord -Est ou Pont de Béraud !!!!!  mais cela ne nous a pas semblé bien important et surtout bien moins grave que l’indifférence aux choses du quartier où vous habitez.
Nous avons pu aussi mettre de nouveaux visages sur des noms et des adresses électroniques, ce qui nous motivera encore plus au moment de faire vivre le site  Internet que vous êtes très nombreux à connaitre, à apprécier, à lire régulièrement .

Josy Richez