La Fédération des CIQ d’Aix a organisé en ce début de semaine une réunion pour échanger sur  du Plan Local d’Urbanisme dit PLU, actuellement à l’enquête publique, en la présence de deux invités : urbanistes/architectes Mrs Chiappero et Govin. Il ressort en synthèse que le PLU tel que présenté est un document apaisé …. C’est à dire ne créant pas de bouleversements  importants  si ce n’est la création du quartier de la Constance (à l’ouest de la Fondation Vasarely) 3 000 logements et l’extension de la Durane de 4 000 logements.

En dehors de ces deux secteurs le PLU prévoit la possibilité de densifier le centre-ville et la première couronne à hauteur de 8 000 logements.

Le PLU est un document pour les 15 prochaines années, où on prévoit 15 000 logements, 15 000 emplois, 15 000 habitants supplémentaires.

Voir les « réflexions » des membres du CIQ sur le PLU dans notre quartier  ICI

Voir l’avis du Préfet sur ce PLU en date du 24 octobre 2014 ICI

Le dossier PLU contient le Plan d’Aménagement de Développement Durables dit PADD qui donne des indications sur le principe d’organisation ICI  et sa légende ICI

En zone urbaine, il est prévu de :

> Conforter les centralités de quartier du centre urbain et des villages et favoriser la proximité en y développant une offre résidentielle, de commerces, de services et d’équipements de proximité.

> Requalifier les espaces publics principaux du centre urbain et des quartiers en lien avec des projets de renouvellement urbain et les objectifs d’apaisement du tour de ville.

Le principe est tout à fait louable,  mais sur les plans de notre quartier N°  38, 39, on ne trouve pas des emplacements réservés à la réalisation de la centralité (cœur de vie, de mixité et de commerces  dit du Petit Nice) ni des emplacements réservés pour pérenniser pendant les 15 ans à venir, le plateau sportif près du Resto du Cœur, le lycée Cézanne, les deux écoles Daudet (maternelle et primaire) mais également le parking des trois Bons Dieux qui sont classés en zone constructible !!!

En zone naturelle N ce  sont des zones non desservies par l’assainissement public et l’eau potable,  seules les réfections et les adaptations des bâtiments existants sont autorisées (les agrandissements sont donc interdits).

La décision est brutale, abrupte, mais montre bien la volonté de la Mairie de densifier, de rentabiliser d’abord les zones urbaines et d’éviter toute extension et nouvelle construction en zone N pendant les 15 ans à venir.

 Comme le disent Mrs Chiappero et Govin qui œuvrent dans plusieurs communes et collectivités « le débat est le même dans toutes les communes », bien souvent le PLU est imprécis, car l’élu se laisse la possibilité lui aussi de changer de projet …

Faites nous part de votre avis.

en cliquant ICI

Vous désirez consulter expression libre:   Cliquez   ICI