Le vote du 16 décembre dernier confirme la création des comités de quartier, devenus « ASSEMBLEE PARTICIPATIVE DE PROXIMITE »

Voté le 28 avril 2014 par le conseil municipal, le périmètre et la dénomination des quinze quartiers sont confirmés.

Nous vous communiquons aujourd’hui la délibération du 16 décembre 2014.cliquez ICI

Consultez l’article du journal « La Provence » Mardi 06 janvier. cliquez ici.

 

les membres de notre conseil d’administration débattrons lors de la toute prochaine réunion de ce sujet et compte rendu vous en sera fait.

 

Réagissez à cet article en cliquant ICI

  • en rappel l’éditorial de juin 2014 de notre président paru dans la « lettre de quartier ». A ce jour des points sont précisés par les délibérations du C. M. mais le reste est toujours d’actualité !

LES CIQ SONT-ILS « COMPATIBLES » AVEC LES CONSEILS DE QUARTIER ?

Instaurés par la Loi Vaillant sur la démocratie de proximité en 2002, les Conseils de Quartier ont été mis en
place par le Conseil Municipal d’Aix en Provence le 28 avril dernier.
Une première décision prévoit le découpage de la ville en 15 nouveaux quartiers, celui de Pont de Béraud
voyant son périmètre limité coté ouest à la Torse (voir infographie sur le site Internet du CIQ). Seraient désormais
rattachés au quartier centre ville , notamment les avenues Ste Victoire, Arts et Métiers, Fontenaille jusqu’au LycéeCézanne, Saint Thomas de Villeneuve, etc.
Ce découpage n’est pas sans poser problème aux habitants de notre quartier, premiers concernés par les
questions de plan de circulation, de fréquence des bus (lignes 6; 21 ;140), de nettoyage et d’enlèvement des orduresménagères ainsi que par bien d’autres dossiers, actuellement traités par notre CIQ (ERDF, Parc Rambot, crèche, etc.).
Le CIQ Pont de Béraud dont le périmètre est homogène, devrait à l’avenir composer avec trois Mairies annexes(Pont de Béraud, centre Ville, Coteaux d’Aix /les Platanes) et l’on peut légitimement s’interroger sur l’efficacitéde nos actions, entravées à l’avenir par la multitude d’interlocuteurs.
Autre question d’intérêt prioritaire : quelle gouvernance pour les Conseils de Quartier, dont on lit dans la
presse « qu’ils pourraient être composés d’un collège de CIQ représenté par un élu, de représentants de Quartier,de membres des services municipaux… » ? (La Provence du 29.4.14)
Rappelons que les CIQ, dont les premiers se sont constitués à la fin du 19ème siècle, sont apolitiques et indépendants des mairies dont ils ne reçoivent aucune subvention, même si la Mairie et les services techniques sont leurs premiers interlocuteurs.
Apolitiques ? Indépendants ? Tel ne parait pas être le cas de ces nouveaux Conseils de Proximité dont la
plupart des membres seront tenus par des liens de subordination, de dépendance financière, ou d’appartenance politique.
Il y a donc un risque de voir écornée l’image d’indépendance des CIQ et un doute sérieux sur l’efficacité du dispositif légal que la plupart des grandes villes du midi s’était dispensé d’adopter jusqu’à présent.
La Fédération des CIQ d’Aix en Provence se réunira début juin en AG pour préciser sa position vis-à-vis des nouvelles structures, mises en place sans concertation préalable.
Le CIQ Pont de Béraud forme le souhait que , quelles que soient les structures, les avis et propositions des
habitants du Quartier soient clairement relayés et dûment suivis d’effet.
Le Président
Julien Quaglia