Historique de ce dossier ouvert en février 2015.

Suite à la « lettre de quartier » du CIQ Pont de Béraud relative à la prolifération de moustiques le long du Baret et de la Torse, de nombreux riverains nous ont fait part de leur désagrément subit par les piqures de moustiques pendant les périodes estivales 2013 et 2014

Ces piqures engendrent des fortes démangeaisons et une inquiétude croissante sur cette prolifération apparue depuis deux ans. Cette inquiétude est aussi liée au développement du virus Chikungunya et de la Dengue.

Il en découle aussi un inconfort pour les riverains des deux rivières et même au-delà dans une grande partie du quartier.

Si nous avons bien compris lors de nos premières investigations, la Ville n’a plus compétence et le Syndicat Amont du Bassin de l’Arc (SABA) n’a pas compétences.

Le seul organisme qui nous paraît habilité est l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Nous avons également consulté l’arrêté préfectoral N° 2013151-0005

Au vu de ces éléments susvisés nous avons contacté la mairie annexe pour voir les mesures a prendre  pour endiguer ce fléau et améliorer notre cadre de vie ?

Le CIQ Cézanne-Vallée de la Torse a les mêmes préoccupations et s’associe à nos démarches.

Nous remercions vivement Madame Prot qui a déjà consacré beaucoup de temps à ce dossier pour nous aider à comprendre le cheminement d’une telle réclamation avec demande d’intervention d’un organisme privé . Croyez nous ce n’est pas évident. La Mairie Annexe nous a fourni une plaquette (cliquez) qu’elle tient à votre disposition.

 donc :

Le Conseil Général  a délégué à un opérateur la démoustication :

E.I.D. « Entente Interdépartementale de Démoustication »  cliquezwww.eid-med.org/

L’E.I.D. a pour vocation de lutter contre la prolifération des moustiques. Elle est, dans un premier temps, chargée de faire une expertise pour identifier les lieux de développement et met ensuite en place les méthodes nécessaires à la régulation des populations nuisantes.

Mais l’E.I.D. va plus loin : en effet, le boisement spontané des zones inondables rend indispensable la création d’accès permanents par déboisement, débroussaillement et fauche pour faciliter les traitements. Ces nouvelles techniques sont développées en étroite collaboration avec la communauté scientifique.

Du fait de son savoir faire en matière d’entretien des zones humides, l’Entente a su devenir un organisme gestionnaire d’espaces naturels sensibles dont la compétence est reconnue par les collectivités locales et les conservatoires de milieux naturels

Si dans le Département un cas d’infection d’un autochtone par le virus du Chikungunya et/ou Dengue est révélé la Mairie est alertée et il y a intervention.

Pour info sur le virus allez sur le site : www.ALBOPICTUSLR.org

A ce jour notre action continue, la finalité est d’obtenir une solution pour iradiquer ce fléau ou du moins permettre aux riverains de profiter plus aisément de l’extérieur l’été prochain.

A bientôt.

N’hésitez pas si vous êtes concerné par ce dossier en nous en faire part en utilisant la rubrique « LE BLOG » ci-dessous !

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.