E.L. 10/04/2015 SQUATTERS DANS L’ANCIEN REFUGE (suite)

 

Les administrateurs du site ce 11/04/2015.

Madame, Monsieur, Nous avons dès sa réception mise en ligne votre expression libre sur le site (voir ci-dessous)

plus notre une réponse. Nous avons également fait un signalement à la mairie annexe.

Dans le BLOG une personne commente votre expression libre.

cordialement.

 

votre message de ce vendredi 10/04/2015

« Bonsoir tout le monde,

Il y a quelques jours je vous ai envoyé un message concernant le risque d’incendie que les squatters de l’ex refuge des chats faisaient courir à la colline. Je vous ai fait part des démarches accomplies et je vous demandais  votre soutien car une association officielle a plus de poids qu’un individu isolé. Je serais contente de savoir si vous avez reçu mon message.
Cordialement. »

 

Réponse des administrateurs du site.
Bonjour Madame.
Nous transmettons votre expression libre à la mairie et au Président de votre CIQ.
Nous partageons votre inquiétude.
Mais !
Pour votre information la route des alpes n’est pas de la « compétence » du CIQ Pont de Béraud.
Bonne journée.

 

Un internaute dit :

3 avril 2015 à 21 h 51 min  (Modifier)

C’est notamment du fait d’une pollution de la Torse à cet endroit-là par un vieux matelas que, le 23 septembre 1993, les inondations ont pris de telles proportions au Pont-de-Béraud : le matelas est venu boucher la conduite sous le lycée Cézanne dans laquelle circule la Torse ; puis, quand la pression de l’eau a été trop forte, le matelas a sauté tel un bouchon de champagne, rendant l’avenue Fontenaille impraticable au niveau du Pont-de-Béraud, érodant les berges de la Torse (nous sommes restés 1 an sans accès à notre maison) et les gardiens du lycée Cézanne ont cru leur dernière heure arriver…
Il est vraiment très important de veiller à ce que de tels encombrants ne s’accumulent pas en amont !

 

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.