EL 11/05/2015

Sujet : connexion mobiles

Corps du message :
La contrepartie de la mobilisation contre l’antenne Free c’est que désormais une grande partie de notre quartier n’a plus de connexion avec le réseau. Tout le monde souhaite que des antennes nous relient au réseau mais préfère que les antennes soient chez les autres.

Réponse du Comité de rédaction.

Le CIQ soutient le collectif des habitants. Il est contre cette implantation  à cet endroit là.

La première raison est que l’antenne se trouverait à 6 M de la fenêtre de la chambre d’un enfant, cela est inconcevable pour nous. (Santé, nuisances sonores …)

Après, pour lire les autres arguments vous pouvez vous reporter au dossier « antenne free de Bibémus » ils sont nombreux. CLIQUEZ ICI

Une question se pose aussi : accepterions-nous une antenne chez notre voisin ? A 6 M de chez nous, mais c’est exact le modernisme impose aussi des contraintes…mais pas n’importe comment (il existe d’autres solutions pour l’implantation de cette antenne dont un exemple : la mutualisation des prestataires sur une même antenne, mais c’est la guerre entre eux ! chacun son antenne)

J’ai une pensée pour les habitants du bâtiment de la Pinette avec une dizaine d’antennes sur le toit, c’est scandaleux ! (même pas un avantage financier pour eux)

Daniel Pugnet.

1 Comments

  1. Fanette Follin

    Bien sûr qu’il y a des emplacements plus opportuns que d’autres pour l’installation des antennes. Mais le principe général est tout de même attaché à un paradoxe: on veut une voiture mais on peste contre la circulation devant chez soi, on veut des téléphones mobiles mais on peste contre les antennes… Les avantages sont pour moi mais les inconvénients devraient être réservés aux autres…

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.