d’un habitant du quartier.

Des milliers de décibels ont traumatisé tout le quartier dans la nuit du 5 au 6 juin jusqu’à 1 H, avec l’aval de la mairie pour la 2° année consécutive. Même les enfants ont été obligés de quitter leurs foyers pour fuir ce cataclysme… Cela doit cesser définitivement en exigeant du maire de secteur de ne plus donner d’autorisation au proviseur pour cet énorme tapage nocturne légalisé!!! Il est absolument inconcevable de faire subir cet enfer à des milliers de personnes pour amuser une centaine de lycéens, le lycée Cézanne étant le seul à pratiquer « légalement » ce genre de RAVE en pleine ville. Une intervention ferme auprès du maire doit être menée dans l’intérêt des habitants de notre quartier.

3 Comments

  1. Effectivement il y avait du bruit, mais c’était la fête ! une fois dans l’année pas si grave. Un « enfer » …(j’ai plus de 70 ans et je dis bravo à la jeunesse) . Le reste de l’année c’est calme.

  2. d’accord, ce n’est pas bien grave.
    une suggestion pour l’année prochaine : lors de la sortie des « jeunes » à la fin de la nuit la présence d’adultes pour encadrer serait plus prudente, car c’est a ce moment là qu’il y a eu qq désagréments.

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.