Une bonne nouvelle pour nos adhérents (membres du collectif) et les habitants du début du chemin de Bibémus.

Le collectif créé (juillet 2014) à cette occasion pour dire NON aux antennes FREE MOBILE au 220, chemin de Bibémus sort vainqueur d’une procédure d’un an.

– C’est le bail pour installer l’antenne qui fut dénoncé pour nullité et non conformité des délais de réflexion. 

BRAVO ! Tout le succès revient au collectif « Les sentinelles de Bibémus » et à son coordinateur Jacques de Welle, le CIQ ne fut qu’un relais, il a contribué à la mise en place du collectif et a appuyé la démarche auprès de la Mairie.

Le CIQ n’est pas contre la pose d’antennes à condition qu’elles respectent une certaine distance par rapport aux  habitations, et non à 6 m d’une fenêtre de chambre d’enfant située dans une habitation implantée sur un terrain mitoyen comme  c’était le cas du 220 chemin de Bibémus.

ci-dessous le message du porte parole du collectif :

« Chers membres du collectif, Chers Amis,

Voilà maintenant un an que nous avons engagé notre combat contre l’implantation d’une antenne relais de téléphonie mobile que FREE veut installer au 220 chemin de Bibemus.
 
Aujourd’hui, nous sommes très heureux de vous annoncer que nous avons gagné ce combat et que FREE MOBILE n’implantera pas d’antenne au 220 chemin de Bibemus.
 
En effet, après de multiples actions médiatiques et judiciaires et avec l’aide précieuse de nos avocats et particulièrement de Pierre Antoine VILA et de son épouse, FREE MOBILE  vient de renoncer à son projet et ne dispose plus d’un bail sur la propriété VILA.
Bien cordialement. »
Jacques de Welle
Porte parole du collectif
LaProvence_14aout2014

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.