ciq 07 08 2015 louvetterie 1bis Ce vendredi 6 août de très bonne heure Un lieutenant de Louveterie  est intervenu avec ses deux chiens sur le parcours Pont de Béraud, Chemin du lavoir de grand-mère, Impasse de la Cortésine, Avenue Villemus, Chemin du roc fleuri …

Egalement présents (mais en spectateurs) sur les lieux pour soutenir cette action, des riverains de la Torse  et le CIQ Pont de Béraud.

Cette intervention réalisée au titre de l’arrêté préfectoral du 22/09/2014 avait pour but de décantonner voire de prélever des sangliers.

Cliquez ICI a. préfectoral 22/09/2014

Le CIQ pont de Béraud ne peut que soutenir cette opération. De très nombreux témoignages et même des constations de visu de membres du conseil confirment, en plus des dégâts importants ou légers, le danger pour les personnes (sangliers dans nos rues du quartier certain jour vers 17h, 19h, 21h et 5h du matin) mais aussi dans les terrains de particuliers nord/est, chemin de Repentance, la Sauvageonne, le Baret, la Torse etc…

Le décantonnement (faire fuir les animaux vers des zones non-habitées) des sangliers est un travail de longue haleine, d’autres opérations seront nécessaires. Nous tenons à souligner que cette opération n’est pas une battue et qu’elle est très encadrée par la réglementation préfectorale.

Merci de continuer à nous apporter vos témoignages sur le site rubrique « ECRIVEZ-NOUS » ils sont encore nécessaires pour mieux cibler les futures opérations.

Nous tenons à remercier Monsieur BRUNO pour son écoute, sa « synthèse » professionnelle face aux nombreux appels ou témoignages d’habitants. Son objectif dans une zone urbanisée comme la notre étant la sécurité des personnes.

D. P.

1 Comments

  1. Thierry Renard

    Bonsoir au CIQ: ici à Vauvenargues où les chasseurs sont nombreux et expérimentés, le nombre de sangliers augmente chaque année; il n’y a que les clôtures électriques qui les repoussent, sinon ce sont d’efficaces laboureurs et comme ils sont omnivores, tout les intéresse : potagers, gamelles de chiens ou chats, poubelles, dessous de potiches humides, … et il vaut mieux être attentif sur la route, les assurances ne paient pas forcément les ( très gros ) dégâts. Pour les jardiniers, il faut savoir qu’ils n’aiment pas du tout les bulbes de jonquilles, ni les lavandes; sinon toute plantation fraîche est un régal !
    On attend sans impatience les visites de notre couple de loups vauvenarguais.
    Si vous voulez vous venger , venez au « repas gaulois  » du 29 août où les chasseurs ne servent que du sanglier rôti, comme en 52 avant JC !

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.