EL 15/08/2015

Sujet : Mur anti-bruit : dépréciation véritable pour notre quartier

Corps du message :
Consterner nous sommes, face à l’implantation de ce mur anti-bruit qui d’une part obstru totalement la si belle entrée du  » Lavoir de Grand Mère et ses environs végétalisés, et d’autre part déprécie totalement notre quartier.
Est il possible alors que les travaux sont en cours, et afin aussi que nous n’ayons pas à supporter ce mur durant des décennies, d’enlever celui-ci au plus vite.
En cherchant une solution à la nuisance sonore… il serait peut être possible de planter par exemple en arrière plan des rangés de cyprès ou de trouver d’autre solutions esthétiques…..
Je vous remercie de l’attention que vous porterez à mon courrier, et  remercie le CIQ d’être notre porte-parole.

8 Comments

  1. Nous qui habitons les bâtiments de l’autre coté de la Torse. Ok le mur n’est peut être pas super beau esthétiquement mais notre priorité pour nous c’est le bruit. Cette rue est nouvelle donc elle doit respecter la réglementation pour les nuisances sonore. Nous n’avons rien demandé a personne, c’était un beau terrain verdoyant et maintenant une rue avec du BRUIT !
    pensez a nous, vous qui n’habitez pas là. Merci.

  2. RV

    Merci a ces murs anti-bruit qui rendront un peu de calme aux riverains proches . La pollution visuelle pourra être améliorée mais la pollution sonore citadine est bien plus redoutable .La végétation ( meme les cyprès allergisants ) n’isole pas du bruit.

  3. attia danielle présidente SauvegardeBibémus

    Je suis d accord ce mur est vraiment très laid ,mais il faut penser aux riverains qui subissent les nuisances sonores.
    Une solution pour améliorer l esthétique pourra toujours être trouvée;

  4. E.L. 27/09/2015 Réclamations
    Bonjour Monsieur,
    Il se peut que des lois ou des impératifs fassent qu’il vous est impossible de faire certaines choses.
    Mais vu de l’extérieur, nous, amis , voisins,famille, etc…discutons entre nous et avons des déceptions telles que ce MUR blanc, bordant la route du lavoir de grand mère : elle avait tant de charme ! Vous auriez pu imposer que le lavoir soit intégré , comme une invitation à y aller, tout en ayant un mur anti-bruit .
    Je ne pense pas que ce serait très cher de casser une partie pour remédier à cette bavure et donner une douceur à ce mur, ce mur décidé par des technocrates qui n’ont pas de culture !
    C’est comme si on dressait un mur à trois mètres d’une sculpture !!!
    Avant d’arriver à leur poste , ce serait bien de les obliger à voyager pour qu’ils découvrent comment on fait du beau travail dans certains pays !
    Une solution pas chère est possible en attendant : VITE faire pousser de la vigne vierge qui va cacher le mur ( de la honte !).

    J’en profite pour vous demander auprès de qui faire une réclamation concernant tous ces feux rouges aberrants qui font perdre du temps, donc consommer de l’essence , donc polluer, à des milliers d’usagers PAR JOUR !
    Certains devraient au moins être clignotants durant les vacances scolaires et de 20h à 07 h plus ou moins.
    Deux feux rouges du lycée Cezanne
    Le feu sur l’arrivée de l’avenue jean Moulin ( route des alpes) , le pire de tous , créant aux heures de pointe des bouchons jusqu’aux Arts et Métiers dans un seul sens, AUCUNE voiture n’arrivant d Aix dans l’autre sens !
    Le carrefour du nouveau parking sur la route des platanes, ou on poirote pour RIEN . Il suffirait que les rares voitures sortant du parking puissent commander le feu vert !
    La circulation deviendrait plus fluide et ce serait mieux pour l’environnement et nos nerfs !
    Je vous remercie de votre patience,
    Amicalement,

  5. EL 15/08/2015

    E. L.
    Sujet : Mur anti-bruit : dépréciation véritable pour notre quartier

    Corps du message :
    Consterner nous sommes, face à l’implantation de ce mur anti-bruit qui d’une part obstru totalement la si belle entrée du  » Lavoir de Grand Mère et ses environs végétalisés, et d’autre part déprécie totalement notre quartier.
    Est il possible alors que les travaux sont en cours, et afin aussi que nous n’ayons pas à supporter ce mur durant des décennies, d’enlever celui-ci au plus vite.
    En cherchant une solution à la nuisance sonore… il serait peut être possible de planter par exemple en arrière plan des rangés de cyprès ou de trouver d’autre solutions esthétiques…..
    Je vous remercie de l’attention que vous porterez à mon courrier, et remercie le CIQ d’être notre porte-parole.

  6. un membre du collectif des habitants d’immeubles le long de la Torse nous écrit.
    copie du courriel.

    En effet il y a plusieurs mois maintenant la Mairie m’a envoyé un courrier pour me faire savoir que ma demande de mur de protection acoustique en bois et végétalisé était prise en compte par les services et que la solution technique retenue me serait communiquée ultérieurement.
    A ce jour je n’ai pas de confirmation officielle mais mes contacts à la mairie me confirment que nous devrions obtenir satisfaction et que les travaux s’étaleraient jusqu’à la fin de l’année. Pour donner satisfaction à tout le monde il aurait été décidé que ce mur serait bien créé mais que pour éviter l’effet « tunnel » il serait positionné derrière la voie piétonne et donc à plusieurs mètres de la chaussée.
    Cependant il a été jugé quand même utile d’ériger le muret en béton d’1m10 pour soit-disant sécuriser la voie piétonne. Je suis plus que sceptique sur son intéret mais maintenant c’est trop tard .
    Le plateau-ralentisseur a lui son intéret puisqu’il a permis de ralentir un peu la vitesse. Par contre la hauteur dérisoire du muret ainsi que le fait qu’il démarre bien après le virage de la montée vers la polyclinique (bruits de freins moteur et inversement d’accélération) fait qu’en l’état la protection acoustique n’est pas assurée puisque nous ne ressentons qu’un léger adoucissement.
    C’est pourquoi nous comptons fortement sur un véritable mur anti-bruit et il sera important qu’il démarre dans le virage du parking provisoire pour être efficient.
    Enfin des riverains m’ont fait remarquer qu’en définitive les pistes cyclables prévues n’avaient pas été réalisée et que désormais il n’y avait plus la place.
    Personnellement, bien que cycliste, je pense que ce n’est pas dramatique puisque les vélos peuvent passer soit par la traverse du lavoir de grand-mère soit au niveau du collège du sacré-coeur, mais cela est révélateur de la priorité au « tout voiture ».
    J’espère avoir été à peu près complet et avoir l’occasion très bientôt d’échanger avec vous.

    le CIQ remercie notre interlocuteur pour cette « rapide » analyse de la situation. Il était « équitable » (beaucoup d’internautes ne regardent que l’esthétique) que nous donnions la parole aux premiers concernés, les habitants des ensembles immobiliers qui se trouvent de l’autre coté de la Torse. Pour eux, et nous pouvons le comprendre, c’est la diminution du bruit pour une vie plus « calme » en premier.

    les informations de ce courrier n’engagent que l’auteur. Le CIQ rencontrera (une fois de plus) très prochainement la mairie sur ce dossier. Nous reviendrons rapidement vers vous pour information.

  7. Thierry Renard

    Bonsoir, attention: ce muret en béton brut type autoroute N’EST PAS le mur anti-bruit ! DEUX murs sont en attente, côté Torse au delà de la « voie piétonne », et coté Clinique sur les fondations en béton armé derrière la glissière en bois: attendons nous au pire. Cette voie sera un cas d’école pour une petite rue urbaine sans transports en commun : les habitants du RICM ne vont-ils pas en demander autant , puisque nous passons tous sous leurs fenêtres depuis plus de 40 ans sans vergogne.

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.