Bonjour,
Je pense que malheureusement comme le plus souvent, les interventions s’orienteront vers le « prélèvement » (doux euphémisme).
Mais je m’avance peut-être ! Est-il possible de connaître les mesures préventives qui ont été mises en place cette année ou dans le passé ?
quels sont les dégâts matériels réellement causés, y-a t-il eu des accidents physiques avérés, où et dans quelles circonstances,…?
Je ne veux pas faire d’angélisme , les sangliers sont effectivement des animaux sauvages potentiellement dangereux, mais ils est dommage que la réponse qui prévaut d’ordinaire soit celle de l’abattage (la plus simple , la plus économique , la plus expéditive) .
Oui , je déclare faire très peu confiance aux personnes mandatées par Mr le préfet .
Non ,je ne transmettrais pas les observations que je pourrais faire , en tous les cas pas pour l’instant .
Mon intention n’est pas de polémiquer sur des pratiques que je réprouve, mais bien d’être informé sur les faits (et pas des généralités) et de pouvoir en discuter de manière éclairée.
Peut-être alors me rangerais à l’avis de Mr le préfet si l’on me prouve qu’il y a une réelle nécessité et que c’est la seule solution viable .
Je sais ne pas être seul dans cette démarche intellectuelle et je pense qu’une discussion pourrait être ouverte et éviterait des crispations de part et d’autre .
Puisse cette rubrique que vous avez ouvert en être le point de départ .
Pourquoi ne pas nous rencontrer …!

1 Comments

  1. Mes petits enfants et moi même ne sommes pas pour l’abattage des sangliers, mais se trouver face = 1 mère et 12 petits (je dis bien il y avait 12 autres petits sangliers) cela fait beaucoup peur et le danger est présent pendant la marche arrière.
    le lieu chemin de repentance 19h30.

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.