Cette analyse très complète  vous est livrée pour alimenter le débat et permettre à chacun de s’exprimer sur ce sujet qui va toucher très prochainement une partie de notre quartier. A vous de vous manifester, ce n’est pas une fois les travaux démarrés qu’il faudra venir dire : Ah OUI mais moi je pensais …. (UTILISEZ LE BLOG à la fin de cet article)

La présentation qui en a été faite par M.Boudon samedi matin m’a choqué, énervé et déçu. Faire de tels projets sur un plan est « facile », aller sur le terrain pour se rendre compte des éventuels résultats est obligatoire. Tout d’abord, il faut reconnaître que nos maires successifs depuis des dizaines d’années ont toujours su éviter de bétonner, raser, et construire sur le passé ( à part sur les Etrusques et sur les Romains tout de même, mais c’est le cas général ) Dans l’ensemble ils ont permis à Aix de grandir et se développer assez harmonieusement: on n’a pas de barres d’immeubles de 10 étages pour enceinte, on n’a pas des boulevards traversant en tunnel ou en passerelles, on a un abord de la ville plutôt agréable à toutes les entrées. Dans le monde entier, quand on évoque Aix, il y a toujours des exclamations d’envie; dans les guides touristiques, Aix a toujours du charme ( les fontaines, les cours ombragés, les terrasses, l’architecture, …). Les nouveaux quartiers depuis 50 ans se placent les uns à cotés des autres sans trop de problème, les nouveaux sites, culturels ou autres, utilisent le passé ( la Méjane, le Couvent des Pénitents blancs, le Palais de Malte, l’ancienne prison, l’Hotel de Caumont, la Maison Darius Milhaud, etc ) , ou apparaissent sans écraser les voisins ( Pavillon Noir, GTP, Conservatoire, le Pasino …) . On a bien démoli l’Hotel du Roi René et le Casino Municipal des années 30, et c’était bien dommage de se séparer des témoins de cette époque, mais cela n’a pas bouleversé le style aixois. Dans la dernière exposition « Fernand Pouillon  » à Vasarely, tout cela était bien évident : respect du travail des prédécesseurs.

Le Cours des AM fait partie de l’étoile des Cours autour de la ville: Gambetta, Poilus, Jean Moulin, Pasteur, Route d’Avignon, les Minimes, les Belges, Victor Hugo, Orbitelle . Personne n’a jamais transformé ces avenues et c’est ce qui fait envie aux visiteurs. Le Cours des AM permet d’accéder à un seul quartier en passant devant une Ecole Nationale d’Ingénieurs ( autrefois des couvents ), un Parc et des résidences bien tenues. Ses deux rangées de platanes centenaires offrent la fraîcheur aux piétons et la majesté à cette adresse; ils ne sont pas malades, en tous les cas bien moins qu’ailleurs, et c’est peut-être parce qu’ils sont entourés de jardins et parc pour la plupart. Les seuls platanes abattus l’ont été pour « requalifier » la rue Aurientis, qui a fait l’unanimité contre elle (petits arbres arrachés pour aucune raison de circulation voitures ou piétons, allure sinistre ) .Le Cours des AM est notre fleuron ,notre navire amiral, notre entrée, notre carte de visite: quand on vient du centre historique à pied , c’est le passage obligé pour aller sur les pas de Cézanne ou de Picasso et sur les chemins du Grand Site  Sainte-Victoire classé au Patrimoine Mondial, autant de noms archi-connus et admirés dans le monde entier; qui peut se vanter d’ en avoir autant ?

Alors le bruit des tronçonneuses qui abattent ces arbres qui ne gênent en rien l’extension de la ville ni la circulation me poursuit depuis samedi. Laisser croire qu’ils seront malades un jour est malhonnête: ils ne le seront pas tous en même temps, et on pourra alors les remplacer par des micocouliers, comme ailleurs en ville, et non pas avec des amandiers ou des cyprès. Si les médecins raisonnaient comme cela, ils seraient rayés de l’Ordre.

Quelle froideur dans l’exposé de M.Boudon, quel détachement pour évoquer ce massacre, quelle naiveté pour croire que des arbres de grandes tiges pourront vivre dans ce béton, quelle erreur de nous vendre un « ‘mail » : moins d’arbres et toujours des autos en surface = une vulgaire rue, comme Aurientis si proche, quel manque de précision dans ce qui a été proposé ( où sont l’entrée et la sortie, que devient la fontaine, que devient l’espace devant le Collège ? où passeront les réseaux devant les immeubles?). Et en plus on aura une entrée de crèche rue Nostradamus où l’arrêt minute est impossible et insuffisant pour déposer un bébé; le trottoir n’est pas assez large pour être retransformé en stationnement pour 10 voitures.

Concernant le parvis Croix Rouge, rien n’est prévu, puisque  » on ne peut rien faire contre les parents d’élèves » a-t-on entendu samedi; ce n’est pas rassurant pour la suite et consternant vu l’argent dépensé pour « requalifier » tout ce secteur.

Tout est donc mal préparé, il est temps d’arrêter ce projet pour que le CIQ propose autre chose. Cette « urgence » est créée de toute pièce, nous ne devons pas tomber dans ce piège. Le CIQ prêcheurs est MOINS concerné que notre quartier.

On n’est plus dans les années 60 ou 70 où le tout béton, le tout rocade, le tout voiture étaient modernes: maintenant , et c’est mieux, on doit respecter l’air, les arbres, le cadre de vie, les transports en communs, la beauté léguée;  » nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants », c’est Saint-Exupéry qui l’a dit.

Après l’aspect « philosophique, voici les arguments techniques:

Pendant les travaux des » 3 places » qui commencent en été, ce parking n’existera pas et au contraire, puisqu’il n’y aura plus de marché, les places réservées aux forains sur le Cours des AM les jours de marchés seront donc disponibles pour les clients du centre; de même le fréquentation du P.Bellegarde diminuera pour la même raison. Nous devons expliquer au CIQ Prêcheurs et aux associations de commerçants que l’urgence n’est pas avérée. Au contraire, des travaux simultanés pendant 2 ou 3 ans sur les 3 places ET le Cours des AM vont à coup sûr détourner tout automobiliste de ce secteur hyper embouteillé, et accessoirement nous pourrir la vie; si par contre l’automobiliste a une chance de trouver une place sur le Cours des AM ( ou au Parking Rambot ), il n’aura pas de raison de renoncer à ses projets . Notre CIQ pourrait demander une baisse des tarifs de stationnement dans ce secteur pour rassurer les commerçants, et un bon fléchage.

Plutôt que de continuer les études ( visiblement insuffisantes ) sur ce Parking des AM, nous devrions convaincre Mme Joissains d’étudier la surélévation du P.Bellegerde qui se trouve 2 étages plus bas que les immeubles voisins: ce sera moins onéreux et moins perturbant pour la circulation à l’est d’Aix . Une autre idée serait de couvrir le site EDF par 2 étages de Parking: moins de bruit pour les riverains et un aspect visuel proche d’un immeuble d’habitation. La plaidoirie très efficace de Mme Richez samedi dernier est a prendre comme modèle: un Parking sous le stade des Restos du Coeur associée à une Diabline et à la Ligne 21 en circuit court serait très efficace ,moins chère et plus rapide à mettre en place pour capter les autos venant de la Route des Alpes d’un côté, et celles venant du RICM-Rue St-Thomas de l’autre.Et quelle émotion dans cette tirade : une vraie sincérité !

Quant à nous, les habitants de l’Est, nous ne changerons pas nos habitudes car il doit y avoir très peu de nous pour aller se garer autour de la Prison, alors que l’offre

Arts et Métiers, Bellegarde ou Signoret nous tend les bras. Et puis , si ce Parking  des AM devait être efficace, il ne faudrait ni entrée ni sortie en haut du Cours; sinon nous serions les premiers à l’utiliser, alors qu’il ne vise que les habitants lointains qui ne connaissent pas les facilités de se garer à Aix ( ou les paresseux ). Bien-sûr je ne parle pas des « places bleues » qu’il faudra encourager pendant les travaux des 3 places.

Quand on se gare au P.Pasteur, on ne se contente pas de rester autour de la Cathédrale; on descend au marché Richelme, au marché aux fleurs de la place de l’hotel de ville , on va rue des Cordeliers, etc, et on a marché plus que 300 mêtres, et on remonte à la voiture les bras bien chargés, ou avec la Diabline, mais très heureux de le faire dans une si belle ville.

De plus les usagers ces 3 places ne sont pas de passage pour acheter pain, journal ou cigarettes comme dans notre quartier; les clients des 3 places veulent rester en ville au moins 1 heure, et pour cela se gareront où ce sera possible car ils ne changeront pas de projets si les 3 places deviennent aussi réussies que la Rue Mignet: on n’a pas l’impression que le commerce est en berne dans cette rue dont on n’aurait jamais imaginé une telle beauté.

Enfin, quelle figure ferons nous quand on annoncera qu’on abat les arbres pour faire un parking ? Devrons-nous défendre ce massacre pour la cause automobile ? Croyons nous qu’on laissera faire ? Il y aura des recours, car si il y en a pour la Clinique Rambot, pourquoi n’y en aurait-il pas pour cette avenue connue et appréciée de tous ? Au minimum, un referendum serait plus correct.

En conclusion, à mon avis, il est urgent de renoncer à ce projet, et c’est de notre intérêt et surtout de notre responsabilité de Comité d’INTERET de Quartier de nous y opposer. Nous devons arriver à convaincre personnellement Mme Joissains qu’elle commettrait une erreur très importante si on devait détruire toute l’âme de ce quartier. Si Mme Joissains nous dit qu’elle aime notre (son ) quartier, on ne peut que la croire, et ce qu’elle a fait jusqu’à présent ailleurs le prouve, nous devons donc la prendre comme seule interlocutrice avant qu’il ne soit trop tard. Ce n’est pas qu’une affaire de travaux publics, c’est de l’histoire.

Merci de votre patience et de votre attention, à bientôt pour lire vos réactions et propositions, cordialement.

27 Comments

  1. hervehuck

    Dans le quartier du Pont de Béraud le futur parking souterrain alimente les discussions passionnées. Semble t’il un consensus se dégagerait pour situer ce parking sous le Cours Saint Louis.

    En effet le boulevard, entre le cours des Arts et Métiers et la place Bellegarde et large, une longueur suffisante pour accepter la capacité indiquée.
    Un parking souterrain longeant le centre ville, au plus proche des commerçants,
    que des avantages. La sauvegarde des commerces et du marché des 3 places est essentielle pour faire contrepoint aux Allées Provençales. Ces 3 places devraient devenir une grande esplanade et devenir le point attractif du centre ancien, avec son Palais de Justice (ex Palais Comptal) dominant.

    Le Cours St Louis à aussi des platanes certes, mais il vaut mieux sauvegarder ceux des Arts et Métiers, qui avec le Parc Rambot et l’école des Arts et Métiers forment un élément du patrimoine fort remontant aux années 1860 : c’est le début de la route Cézanne.

    La durée des travaux pour cette réalisation n’est pas négligeable : 2 ans 1/2.

    La circulation sur le boulevard est elle inconvénient ? Non pendant les travaux on pourrait garder une voie bus et une voie véhicule, à condition de faire place nette entre les rangées de facades. L’école pourrait éventuellement changer sa sortie sur le parc Rambot où l’avenue Ste Victoire.

    Alors que sous les Arts et Métiers, il y aura interruption totale de la circulation vu l’étroitesse du cours : où passeront les bus 6, 141, 21 et 140 ?

    La Mairie nous a présenté qu’un seul projet mais où sont les différents scénarii qui ont amené à réaliser le projet sous les Arts et Métiers ?
    Qu’en pensez-vous ?

  2. Le Camus Bernard

    Très étonné quant à la façon employée pour présenter la situation du futur parking.
    M. Boudon semble accepter sans réserve un choix contre nature.
    Je ne le connaissais que par les  » on dit  » élogieux des responsables de notre CIQ.
    Quel manque de conviction dans ses propos!
    Merci à Josy Richez qui sait dire en maîtrisant  » ses nerfs « .
    Sous le cours des AM! Quel gâchis…est-ce cela que l’on nomme  » politique « ?

  3. Soreau

    Bonjour,
    Projets de parking ?
    Et si on permettait aux habitants proches de laisser la voiture à la maison pour venir en vélo dans le centre ville ?
    Petit problème : pas une seule vraie piste cyclable à Aix…
    Vive la voiture donc.
    Le bruit, le danger et les odeurs….
    LS, habitant Fontenaille.

  4. Suzanne PLANCHER setgcontact@orange.fr

    Entièrement d’accord avec ce long plaidoyer en faveur des platanes et avec les alternatives proposées.

    Ne faudrait-il pas envisager – mais cela est peut-être déjà fait – de demander à la ville son rapport d’expertise quant au(x) platane(s)
    déjà malade(s) ??… Le C.I.Q. devrait sinon, le cas échéant diligenter une contre-expertise pour voir si le ceratocystis platani qui provoque le chancre coloré est effectivement déjà à l’œuvre.

    Quelle est la position de l’École des Arts et Métiers sur ce sujet brûlant ?

    Une pétition circule chez tous les commerçants de la Place des Prêcheurs, de la rue Papassaudi et des endroits concernés par ces
    « bouleversements » !! Les commerçants ont une réunion ce vendredi 1er avril avec les services de la mairie.

  5. Corps du message :
    Bonjour, suite à ma longue lettre de lundi, voici d’autres réflexions constructives.
    Si on veut convaincre la Mairie de ranger dans les cartons ce projet très destructeur ( pour faire ce parking, il faut couper tous les arbres du Cours + bouleverser la circulation dans un secteur déjà chaotique), nous devons , avec les autres CIQ proches , exprimer au CIQ-Prêcheurs notre solidarité, mais aussi notre opposition à faire des bêtises irréversibles. Nous pourrions demander à la Mairie 3 Navettes gratuites ( sur présentation du ticket de Parking ): 1. Parking cimetière-Poilus-Miolis-Emeric David-Maréchal Joffre-Poilus-Parking : les clients seraient déposés face à Hermès.
    2.La ligne 24 en circuit court: 3 Bons Dieux-Lycée Cézanne-Clinique et Parking Rambot-Arts et Métiers-Cours St Louis-Bellegarde-Nostradamus-Rambot63 Bons Dieux.: on dessert TOUS les parkings de notre quartier, et on descend à Portalis ou Mignet.
    3.Parc Relais Pinchinats-Jean Moulin-Bellegarde-Jules Isaac-St-Eutrope-Georges Brassens-Pinchinats: on descend à Mignet.
    De plus, dès Avril ou Mai: installation de panneaux en tour de ville: « stationnement en surface IMPOSSIBLE en centre-ville à partir du… » + panneaux en couleur, très repérables qui indiquent « Parking payant ET navette GRATUITE »
    Avec le budget des travaux abandonnés, la Ville doit pouvoir financer tout cela. Il faut rappeler que les autos garées autour des 3 places sont arrivées par 2 voies seulement : la rue Thiers et la rue Pierre et Marie Curie; il faut donc les prévenir en amont, dès les sorties d’autoroute, et sur tout le bd périph.. De plus, une campagne très active de tracts sur les pare-brises des voitures stationnées là aura forcément de l’effet: les futurs touristes, motivés pour visiter notre jolie ville, se gareront autour de l’hyper-centre en trouvant cela normal; et il faut réfléchir aux endroits où se garent les clients de la Mado, des 2 G, d’Hermès, les matins de marchés; soit ils viennent de plus de 500 mètres à pieds, soit ils travaillent ou vivent dans le quartier. Anecdote: le 21 décembre 84, il y a 32 ans, je me suis marié à l’Hotel de Ville d’Aix, et j’y suis arrivé en auto, je me suis garé place Richelme ( c’était un parking ! ); quelques années plus tard: piétonnisation, tollé des commerces, mais on n’a pas coupé les platanes ( toujours vivants) pour faire un souterrain; résultat évident, une des plus charmantes places du centre;si on proposait aux commerçants de refaire de cette place un parking par solidarité à leurs confrères des 3 places ? la réponse s’impose, non ?
    Enfin, titre de gloire de Mme Joissains quand elle est arrivée à la Mairie: elle a eu le courage et l’argent pour rayer des plans de Sextius-Mirabeau (alors en construction) un projet de bâtiment de 5 étages qui devait fermer le Cours Mirabeau, à la place actuelle de la statue de Cézanne . C’est pourquoi je pense qu’on arrivera à convaincre du bien-fondé de ces économies. Et qu’on aura ainsi le temps, à tête bien reposée, de trouver les bonnes solutions. Merci.

    • Josy Richez

      Nous sommes bien nombreux, dans notre quartier à être tout autant d’accord avec ces réflexions argumentées et constructives qu’avec le premier texte que vous avez écrit sur ce blog. Bien nombreux à avoir envie de vous remercier d’avoir exprimé avec tant de bon sens, de clarté et de nuance ce que nous ne savons pas forcément aussi bien articuler. Tout ce que vous écrivez montre à la fois une solide connaissance de notre quartier et des évolutions de nos mondes urbanisés, une belle approche de notre quartier mais aussi de la ville et de son gouvernement, une écoute de la demande des commerçants du Centre ville mais aussi une volonté affirmée de ne pas y sacrifier notre quartier.
      Mais nous devons nous organiser pour nous faire entendre. C’est urgent.
      Pour l’instant ce sont les habitants qui écrivent gentiment et très poliment dans le blog de notre CIQ, mais que dit, que fait, comment agit le CIQ pour faire remonter ces positions, ces réflexions?
      Où en est Mr Boudon sur ce sujet, lui qui a entendu les premières réactions lors de la réunion du 19 mars ?
      Nous devons demander au CIQ d’organiser au plus vite une réunion avec Mme le Maire et Mr Boudon sur ce projet qui pourrait affecter très lourdement et de façon irréversible et irrémédiable tout notre quartier.

  6. Thierry Renard

    Avez-vous lu le supplément du journal « l’Express » vendu ces jours-ci et élaboré par les étudiants de Sciences-Po Aix ? Croyez-vous que le projet de ce monstrueux parking des AM leur a été présenté ? Et Madame Andréa Ferréol, lui a-t-on parlé des dizaines de platanes centenaires promis à la destruction pour le « bien-être » des chaussures de clients qu’on prend pour des fainéants infidèles et débiles ? Que ceux qui ne voudront pas marcher sous les platanes des AM entre le Parking Rambot et la place des Prêcheurs se contentent d’aller à Plan-de-Campagne et nous laissent déambuler à l’ombre dans notre jolie ville: nous voulons continuer à faire nos courses et nous promener dans ce secteur de la ville sans nous croire sur une esplanade bétonnée de centre commercial. Que nos amis commerçants du secteur Thiers/Prêcheurs/Peyresc ne s’ inquiètent pas: nous leur resterons fidèles pendant les travaux , et après bien-sûr, à condition qu’ils ne nous demandent pas de nous couper les bras ( nos platanes ). Par contre, nous allons les soutenir pour que les travaux des 3 places se fassent en 2 temps ( coté Verdun, puis coté Prêcheurs/Madeleine ) . Avec l’argent économisé sur le monstrueux parking, la Ville pourra faire 2 phases de ce chantier de piétonnisation . Courage, enterrez ce projet cauchemardesque et inutile, sans regret et avec les honneurs !

  7. Thierry Renard

    En lisant les messages de cette page, j’apprends que la Mairie reçoit les commerçants des 3 places ce 1ier avril: les CIQ concernés sont-ils invités ? Qui va défendre notre quartier de la démolition du Cours des AM ?
    Notre message, ici au Pont de Béraud, doit être clair:
    – OUI aux 3 places piétonnes
    – OUI aux travaux en 2 phases, comme à la Rotonde ( coté Palais de Justice / coté Madeleine )
    – OUI au début des travaux en septembre et non pas en juillet ( respect de la saison touristique )
    – NON il n’y a pas d’urgence à démolir tout le cours des AM: l’économie générée pourra financer le surcoût des travaux
    – NON par principe à l’abattage des platanes
    – SOUTIEN aux commerçants concernés mais REFUS du chantage au parking sous le Cours des AM
    Avec cette formule, tout le monde est gagnant:
    – La Mairie qui sauve son honneur en retirant ce projet invraisemblable, et gagne de l’argent ,
    – Les commerçants qui obtiennent le phasage des travaux, et un démarrage décalé,
    – Notre quartier qui sauve son honneur en évitant d’accepter l’ inacceptable , et ne perd pas la face devant les aixois et les amoureux de cette ville .
    On peut étudier toute solution de parking autre que le seul projet mal ficelé et il faut dès maintenant expliquer où il faudra se garer quand les travaux commenceront : grande campagne d’affichage claire , visible, omni présente dès les quartiers périphériques: Les Platanes, Cours Gambetta, Célony, Entremont, etc…
    En urgence, on pourrait organiser un parking de surface sur le site du futur Palais de Justice ( Bd des Poilus ): le sol est nettoyé, l’accès est simple , et la proximité avec les 3 places est rapide et agréable par Miollis/ Emeric David. Cette solution a l’avantage de pouvoir être mise en oeuvre avant le début des travaux, de capter les autos avant d’arriver aux AM, et d’attendre dans une discussion SEREINE d’autres propositions honnêtes. Merci. Notre crédibilité est en jeu.
    PS: avez-vous essayé cette phrase devant vos enfants ou vos amis: « Nous sommes d’accord pour faire un parking sous le Cours des AM, et donc nous voulons couper TOUS les platanes  » ? …

  8. Josy Richez

    Nous nous sommes absentés quelques jours, juste après l’Assemblée Générale du CIQ et cette réunion durant laquelle notre Maire de quartier nous a présenté les dernières nouvelles sur ce projet de parking sous le Cours des Arts et Métiers. Jusqu’à ce moment précis, qui nous a saisi de stupeur, nous pensions que ce projet n’était qu’une rumeur, une de ces idées si absurdes, à laquelle aucun de nos élus, sensés, responsables devant leurs électeurs et les futures générations, ne donneraient suite……
    Nous sommes partis accablés, et la distance prise avec nos soucis, notre quartier, notre ville, sa beauté encore préservée, et les risques aujourd’hui encourus, nous ont fortifié dans l’idée que nous devons nous mobiliser et éviter, avant qu’il ne soit trop tard, ce geste irrémédiable.
    Quel bonheur, en arrivant, de lire le journal du CIQ et le blog sur ce parking !
    Merci à ce contributeur d’avoir écrit ce texte : rien, rien à retrancher, et quel bonheur aussi de voir se dégager cette intelligence collective dans ces réponses et ce débat.
    Je me réjouis aussi de voir que notre CIQ et notre journal remplissent parfaitement leur fonction : autoriser et faciliter l’expression de chacun de nous, habitants de ce quartier ; puissent-il aussi faire entendre notre voix aux élus et à leurs techniciens, et notre opposition à ce projet pour toutes les raisons qui ont déjà été dites et que nous aurions pu développer avant que soient mises en route les études de ce projet inacceptable, si nous avions été consultés en amont, dans un esprit de démocratie participative qui est pourtant une des volontés affichée du fonctionnement de notre Maire.
    Mais il n’est pas trop tard, faisons entendre notre voix : il en va autant du maintien et de l’avenir du bien vivre dans notre quartier que de la préservation de l’esthétique de notre ville et de la qualité de ses paysages urbains qui ne peuvent être circonscrits à la ville intramuros.

  9. Thierry Renard

    Bonsoir; ce matin, comme tous les samedis matins, je me suis garé à Signoret ( Bellegarde complet ) et je suis descendu vers le marché par notre belle rue Mignet; j’ai pu constater la belle allure de la restauration de la chapelle, et devant le Palais de Justice j’ai pu rencontrer les personnes qui « tenaient un stand » pour défendre leurs intérêts de riverains des 3 places; leurs arguments, nombreux, semblent justifiés. 2 points cependant: rien dans leurs tracts ne demandait un parking sous le Cours des AM, et j’ai même eu du mal à convaincre que c’est M.Boudon lui-même qui nous avait 15 jours plus tôt, décrit LE projet, avec abattage de tous les platanes; cette localisation n’est donc pas une demande des commerçants, mais bien une proposition municipale, peut-être pour « faire passer la pilule » des travaux des 3 places. De plus, on sent bien chez ces commerçants la notion de concurrence des Allées Provençales, avec son Parking Rotonde. Le Centre Historique d’Aix, ses sites, ses commerces, ses rues ne pourront jamais être éclipsées par un centre commercial, même à ciel ouvert. Les Allées se trouvent à l’entrée de la ville quand on vient de Marseille ou d’Avignon, on n’y peut rien. Par contre une signalétique « Parking-Centre Historique » tout autour de la ville pourrait tenter nos visiteurs, et des parkings ce n’est pas ce qui manque.
    Quant aux Parking-Relais si utiles pour aller dans le Centre pour 2 euros, qui a déjà vu le mode d’emploi affiché ?
    Aux Platanes: aucune information sur l’existence à 1km d’un Parking-Relais à 2 euros, gardé, bus compris pour tous les occupants de la voiture: c’est tout de même moins cher que les 8 ou 10 euros pour se garer en ville.
    Aux 3 Bons Dieux, qui n’est pas encore un « PR », aucune pancarte : on passe devant sans le voir, tellement il est bien végétalisé; et 50 mètres après, on voit un panneau électronique fraîchement installé avec ce laconique message  » les PR, pensez-y » ! Alors qu’il est gratuit et très très bien desservi par 3 lignes de bus: 6 (terminus) Vauvenargues et St-Marc, qui passent toutes par le tour d’Aix.
    Un dernier mot: cela fait des années que presque tous les Elus du Département nous expliquent, à juste titre, les risques de la « monstropole » avec le Pouvoir Marseillais Centralisé qui écrasera les autres communes par des décisions péremptoires, et là, c’est le Maire du Quartier en personne qui propose un « monstroparking » dans son quartier ! faut-il en appeler à la Métropole pour nous défendre ?

    • Michelle Vadon

      Les gens que vous avez rencontres ne sont pas du tout des commerçants : c est une association d habitants du quartier, qui certes a son mot à dire. Mais les commerçants et professions libérales qui travaillent tous les jours ds ce quartier demandent expressément la création de ce parking. Attention à ce que l on dit, et surtout à ce que l on écrit. Si ce n est pas exact il vaut mieux se taire…

      • Thierry Renard

        Il faudra tout de même nous dire où passeront tous les transports publics pendant les 2 ans de fermeture de ce Cours: le Bd des Poilus , le RICM, et la rue St-Thomas ? allez expliquer cela aux riverains et à tous ceux qui quittent notre quartier pour aller travailler; à moins qu’on ouvre la traverse Cortésine vers le Val St André pour au moins « vider » notre quartier…Quant on est capable de détruire une des plus belles avenues d’Aix, ce n’est pas un sous-bois charmant mais inconnu qui va arrêter nos « bâtisseurs sur plans « : méfions-nous et trouvons une meilleure solution, il n’y a pas d’urgence…

  10. Dunoyer Yves

    Quel dommage de ne pas se sentir soutenu par notre Maire de quartier semble t’il plus impliqué à défendre les intérêts des commerçants des quartiers voisins.
    – Vouloir amener les voitures polluantes au centre de nos villes est une idée d’un autre temps.
    – A l’heure où l’on recherche des solutions écologiques, pourquoi ne pas oser prendre des mesures fortes et innovatrices pour résoudre efficacement et durablement les problèmes de stationnements.
    Pourquoi Aix en Provence ne pourrait pas interdire l’accès des véhicules polluants aux parkings publics du centre ville qui seraient réservés aux véhicules moins polluants. Exemples : 1- Les voitures électriques et hybrides auraient droit aux parkings intra-muros. 2- Les voitures essence auraient droit aux parkings de la ceinture. 3- Les voitures diesel auraient droit aux parkings périphériques.
    L’heure étant aux économies et à l’écologie, je suis certain qu’avec quelques nouveaux parkings périphériques (moins coûteux) puis un bon et intelligent réseau de liaison par des transports en communs (électriques), les clients pourraient être déposés devant les portes des magasins des quartiers concernés par l’absence de parking sous terrains.
    Pourquoi vouloir persister dans des investissements dévastateurs pour notre environnement pour essayer de compenser des erreurs de plans et de politiques d’urbanisme de la ville.
    Merci de bien vouloir préserver nos avenues ombragées et nos fontaines qui font le charme de notre très belle ville. C’est pour ça qu’Aix en Provence est agréable à vivre et c’est ce que les touristes apprécient.
    Si Aix pouvait se faire la réputation d’une ville propre débarrassée de la pollution automobile, La OUI nous gagnerons en fréquentation, nos commerces s’y retrouveraient et les habitants en seraient reconnaissants.

  11. Vadon Jean Michel

    J habite le quartier du pont de Béraud depuis quarante ans et mes parents y habitaient avant moi.C est dire si je suis attaché à ce quartier et à son cadre de vie. J ai la chance de pouvoir aller travailler à pied ou en vélo….dans le centre d Aix’. En effet, je suis commerçant et comme la majorité des commerçants et professions libérales du centre, nous espérons beaucoup de la création d un parking proche des trois places sur lesquelles je travaille et qui vont devenir piétonnes. En effet, nous constatons une baisse très nette d activité et de fréquentation du centre depuis quelques années. Alors, vous allez me dire, ce n est pas notre problème… Mais il faut réfléchir à la ville que nous voulons habiter et laisser à nos enfants: un centre ville vide de ses habitants et de ses commerces livré aux banques, agences immobilières et grandes enseignes, internationales et stéréotypées ? Les commerces,pour exister, doivent travailler tous les jours ,et pas seulement les samedis. Les habitants du nord d Aix et des villages avoisinants veulent se garer au plus près pour faire leurs courses . Les autres parkings sont saturés. Belle garde ne peut être touché ( comme le suggère un de vos commentaires ) il n est plus aux normes en vigueur et on ne le toucherait que pour le détruire .. Quand aux implantations sur le site ERDF elles sont pour le moins fantaisistes . Alors, bien sûr, ce projet de parking devr être respectueux de l environnement. L École des Arts et Métiers restera ce qu elle est, le parc Rambot aussi. Une ville est un tout, les quartiers sont reliés les uns aux autres, nous ne pouvons pas nous désintéresser du centre, il fait aussi partie de notre patrimoine, et autant que les pierres, les gens qui l habitent et qui le font vivre sont à prendre en considération.

    • Dunoyer

      Super les parkings sous les trois places , c’est bien la solution au plus prêt de vos boutiques. Et surtout il faut éviter de stresser nos platanes, si vous les coupez où nos chiens vont pisser !!!!! Et puis, marcher quelques centaines de métres est bon pour garder la forme. Il faut que les clients marchent pour qu’ils usent leurs chaussures, autrement nos chausseurs et les cordonniers vont mettre la clef sous la porte.
      YD

  12. Henkel

    Tour à fait d’accord avec les habitants du quartier qui s’opposent à ce funeste projet. Alors qu’on s’est enfin rendu compte que nous sommes en train de détruire la planète, il faut sauver les arbres, les platanes font le charme de la Provence et d’Aix tout particulièrement.
    Il y aurait une solution pour que les Aixois utilisent moins leur voiture: un service de bus digne de ce nom et non pas un bus tous les quarts d’heure voire toutes les vingt minutes, pas de bus le soir, peu le samedi et encore moins le dimanche et je ne parle pas des vacances scolaires!

  13. Commentaire :
    Nous sommes bien nombreux, dans notre quartier à être tout autant d’accord avec ces réflexions argumentées et constructives qu’avec le premier texte que vous avez écrit sur ce blog. Bien nombreux à avoir envie de vous remercier d’avoir exprimé avec tant de bon sens, de clarté et de nuance ce que nous ne savons pas forcément aussi bien articuler. Tout ce que vous écrivez montre à la fois une solide connaissance de notre quartier et des évolutions de nos mondes urbanisés, une belle approche de notre quartier mais aussi de la ville et de son gouvernement, une écoute de la demande des commerçants du Centre ville mais aussi une volonté affirmée de ne pas y sacrifier notre quartier.
    Mais nous devons nous organiser pour nous faire entendre. C’est urgent.
    Pour l’instant ce sont les habitants qui écrivent gentiment et très poliment dans le blog de notre CIQ, mais que dit, que fait, comment agit le CIQ pour faire remonter ces positions, ces réflexions?
    Où en est Mr Boudon sur ce sujet, lui qui a entendu les premières réactions lors de la réunion du 19 mars ?
    Nous devons demander au CIQ d’organiser au plus vite une réunion avec Mme le Maire et Mr Boudon sur ce projet qui pourrait affecter très lourdement et de façon irréversible et irrémédiable tout notre quartier.

  14. Commentaire :
    Tour à fait d’accord avec les habitants du quartier qui s’opposent à ce funeste projet. Alors qu’on s’est enfin rendu compte que nous sommes en train de détruire la planète, il faut sauver les arbres, les platanes font le charme de la Provence et d’Aix tout particulièrement.
    Il y aurait une solution pour que les Aixois utilisent moins leur voiture: un service de bus digne de ce nom et non pas un bus tous les quarts d’heure voire toutes les vingt minutes, pas de bus le soir, peu le samedi et encore moins le dimanche et je ne parle pas des vacances scolaires!

  15. Commentaire :
    Super les parkings sous les trois places , c’est bien la solution au plus prêt de vos boutiques. Et surtout il faut éviter de stresser nos platanes, si vous les coupez où nos chiens vont pisser !!!!! Et puis, marcher quelques centaines de métres est bon pour garder la forme. Il faut que les clients marchent pour qu’ils usent leurs chaussures, autrement nos chausseurs et les cordonniers vont mettre la clef sous la porte.

    • Josy Richez

      j’adore cette touche d’humour et de dérision dans ce blog et j’acquiesce !
      Je voudrai aussi partager l’optimisme du contributeur précédent et imaginer que puisque les travaux qui affecteraient le cours des Arts et Métiers ne sont pas évoqués comme des causes de modification des trajets des minibus ,l y a peut être un espoir qu’ils ne se fassent pas.
      mais je suis quant à moi très perplexe sur ce qui nous est proposé comme modifications liées aux travaux des trois Places. Effectivement on ne parle pas des travaux mais le M1 ne passe plus par ce cours , ce que regrettent très vivement les habitants du quartier qui l’empruntaient pour aller en centre ville ou pour revenir du centre ville.
      Pourquoi l’avoir supprimé et pourquoi faire passer par ce cours cette nouvelle ligne 4 qui va jusqu’au parking Carcassonne ????? intérêt pour qui, pas pour les gens du quartier ? en tout cas cette modification laisse le cours libre pour les travaux ???? aucune explication de la part de la Mairie sur ces choix que nous regrettons fortement , et qui bien sur ont été pris sans demander l’avis des utilisateurs.
      Mais, de plus, de ces travaux sur le Cours des arts et Metiers il n’est question nulle part. Ni dans l’express sur Aix comme il a deja été dit , ni dans le magazine d’information de la ville « lle mag n° 11 » de janvier-fevrier 2016 qui présente pourtant la galerie des projets. de la ville. Pourquoi ce monstrueux projet n’est évoqué nulle part ? Parce que nos élus se rendent bien compte qu’il susciterait trop d’oppositions et de réactions négatives?
      que comptons nous dire et faire dans le quartier ??????????

      • Thierry Renard

        C’est vrai, vous avez raison, on ne parle de ce monstro-parking que dans notre quartier: faut-il contacter La Provence, Radio Bleu Provence, les associations de défense de l’environnement, notre Député, notre Sénatrice, nos personnalités aixoises: Paule Constant, Hélène Grimaud, Andréa Ferreol, les Gadz’arts… , doit-on installer une banderole: » non à l’abattage des 55 platanes », faut-il créer une pétition sur change.org, pour dire « non à ce projet qui est un contre-sens total », doit-on faire des tracts à coller sur les voitures garées aux Arts et Métiers et sur les 3 places concernées par cette folie, organiser un concours de projets dans les écoles , collège et lycée du quartier, demander aux élèves-ingénieurs de l’ Ecole des Arts et Métiers de nous soutenir en proposant des solutions raisonnables et faisables, …Il est temps de faire savoir, et de freiner ces projets dont l’urgence n’existe pas: il serait dommage que d’une bonne idée ( la piétonnisation des 3 places ) on fasse un symbole de ratage, de conflit, de saccage dans une ville dont ce n’est pas la tradition.

  16. Message du 15/04/2016 CIQ/écrivez-nous !
    Mesdames ou Messieurs qui écrivaient sur le blog pour vous opposer à ce projet de parking, je tiens moi aussi à vous dire que de nombreuses autres personnes, elles, sont POUR !
    Jusqu’à aujourd’hui nous « habitants » le quartier ne savons RIEN sur ce projet. Peut être que le CIQ Pont de Béraud a des informations que nous n’avons pas. Se prononcer sur un dossier sans rien y connaître, je ne suis pas d’accord. (À part un vague plan APS) et un Maire adjoint qui remplace sur le pouce un Maire absent pour cause de métropole ! Et qui lui ne peut pas en dire plus car il ne connait rien de plus. Tout le monde sait que c’est Madame le Maire qui « tranche » sur ce genre de dossier.
    Ce que je souhaiterais, c’est que la ville vienne nous présenter le projet ensuite nous pourrions …échanger !
    Ensuite le dernier intervenant parle de mettre en alerte médias, sénateurs, députés etc. ….
    Mais vous n’êtes pas seul, je suis adhérant du CIQ et je n’ai pas encore entendu que les membres du bureau du CIQ est pris position POUR ou CONTRE ! Ou NEUTRE ou alors faites comme pour l’antenne qui devait se construire chemin de Bibémus : créer vous même un collectif et passer à l’action, c’est ce que nous avons fait et nous avons gagné contre Free Mobile. (Ce n’est pas rien) mais c’est nous qui avons payé sur nos deniers les avocats. Il y a un autre cas c’est les opposants au projet de la voie de Villeneuve ils ont mis en place une structure indépendante avec leurs propres deniers.
    Ne restons pas dans l’immobilisme urbain, oui moi aussi je ne souhaite pas que les platanes soient abattus, mais si la « survie » du commerce centre ville doit passer par ce parking pourquoi pas ! Il faut pouvoir en parler en connaissance de cause.
    Je vais peut être mettre en place un collectif indépendant des structures OUI au parking des Arts et Métiers, je pense avoir pas mal d’amis qui me rejoindrons …
    Cordialement à vous et ne soyons pas radical dans nos positions et contre tout, le juste milieu existe !

    • Thierry Renard

      Bien-sûr que le CIQ doit se prononcer, sur un projet où tout est clair mais aussi sur ce qui nous a été présenté; à quoi a servi ce que M.Boudon nous a présenté: nous faire débattre, réagir, argumenter…C’est bien lui qui nous a décrit tout ce dont on parle, et ce n’est pas RIEN comme vous le dites . C’est le CIQ qui est interlocuteur de la Mairie, et c’est normal de donner ses arguments; il se trouve que l’abattage de 55 platanes juste pour faire plaisir à quelques uns , c’est un peu court comme justificatif. Dans notre quartier les piétons sont très nombreux à aller en ville, et ce ne sont pas les habitants d’ici qui constituent la majorité des autos garées sur les 3 places; par contre ils sont des fidèles clients de ces 3 places et du marché. On nous demande de privilégier les » modes de transports doux » ,et la marche à pied en est le premier; on nous oblige déjà à marcher en plein soleil avenue Fontenaille et rue Aurientis. Si la fréquentation des commerces baisse, il faut aussi chercher d’autres causes: achats sur internet, absence d’animation commerciale, présence peu attirante pour les piétons de toutes ces autos garées partout… Alors que tout ce secteur de la ville est beau, riche en architecture, ombragé, et facile d’accès en minibus, ou à pied: ce n’est pas un centre commercial, c’est un centre ancien avec des commerces.
      Quant à « mettre en alerte  » les médias et autres, on ne peut pas décider comme cela d’un projet aux conséquences aussi importantes sur l’environnement, le patrimoine et la circulation sans que « tout le monde en parle ». Ce sera au CIQ de décider mais plus l’information circule et plus il y a de débats, et c’est plus honnête ainsi.
      Mme Joissains aura certainement le dernier mot, mais c’est en ayant lu et entendu tous les arguments.
      Ce parking à la place de ce Cours, c’est un peu la politique du » poussez-vous de là que je m’y mette »; d’autres solutions sont possibles si elles sont réfléchies et évaluées; il n’y a pas d’urgence car commencer des travaux sur ce Cours en même temps que sur les 3 places, c’est la meilleure façon d’empêcher pour longtemps de se garer dans ce secteur et de repousser tout le monde vers…les Allées Provençales.
      Merci pour ce débat, bien cordialement, et à bientôt pour d’autres arguments.

    • Josy Richez

      Vous êtes donc pour ce parking, cher contributeur du 17 avril, même sans rien savoir (c’est ce que vous écrivez) ! et même prêt a créer un collectif pour l’affirmer et avant même de savoir et d’échanger si je comprends bien ; juste pour prendre le contrepied de ce qui est exprimé majoritairement dans ce blog !
      c’est intéressant !
      Mais je suis bien d’accord avec vous, sur un point : sur votre demande d’information. Nous devons nous mobiliser et sans aucun doute avec le CIQ de notre quartier, et cela a déjà été dit, pour que nous soient présentées des informations solides, de la part d’élus en responsabilité des choix qui seront pris. Nous sommes même en droit d’attendre que Mme le Maire, en personne, vienne nous informer de ce projet dont il n’est question nulle part sur les documents officiels de la ville.
      Et puis vous dire, cher contributeur qu’un projet de parking qui passe par l’abattage de 55 platanes, qui coutera 15 millions d’euros à la municipalité et donc à nous les contribuables Aixois, qui va entrainer toutes sortes de problèmes de circulation pendant et après les travaux, qui va aggraver les conditions de circulation et de pollution dans notre quartier déjà saturé de par sa fonction de transit, qui va irrémédiablement porter atteinte à la qualité de vie, au paysage urbain de notre quartier , ne peut être comparé aux inconvénients dus à la pose d’une antenne Free…….
      Certes le chemin de Bibemus est loin du cours des Arts et Métiers et vous pouvez pour l’instant vous sentir peu concerné par ce projet, mais nous faisons partie d’un seul et même quartier et il s’agit cette fois d’un projet qui affecte tout un quartier et au delà l’image d’une ville toute entière.
      Et il est juste et légitime de revendiquer le droit de notre quartier à ne pas être sacrifié à la volonté de commerçants du centre ville qui veulent, coute que coute, que leurs commerces soient accessibles en voiture ! Et eux savent donner de la voix et médiatiser à force renfort d’affichettes leurs revendications, sans jamais d’ailleurs que ne figure leur volonté de voir se créer un parking sous le Cours des Arts et Métiers. Et comme nous voulons nous aussi que soient vivants commerces et centre ville il faut juste demander que ces parkings soient crées sous ces places ou autour du Palais de Justice ; tout le monde y aura l’accès le plus facile et il y a fort à parier que les contraintes techniques, patrimoniales et les coûts ne seront guère plus élevés que ceux consentis pour ce monstrueux parking. Il y aurait nettement moins d’arbres à abattre et surtout les chalands n’auraient plus du tout à marcher …… qui dit mieux !
      Certes les commercants demandeurs de parkings seraient dès lors plus impactés par les contraintes des travaux, mais à leur demande, pour leur bien et leur avenir ! tandis que nous pourrions de notre coté , continuer à cheminer sur ce cours majestueux et ombragé des Arts et des Métiers , et venir profiter de ce petit bijou urbain qu’est le Parc Rambot .
      Certes on pourrait penser aussi revenir sur ces interdits de toucher que sont la grande cour de récréation du collège St Joseph qui jouxte le cours St Louis, « En urgence, on pourrait organiser un parking de surface sur le site du futur Palais de Justice ( Bd des Poilus ): le sol est nettoyé, l’accès est simple , et la proximité avec les 3 places est rapide et agréable par Miollis/ Emeric David » avait déjà judicieusement écrit un internaute. « Cette solution aurait l’avantage de pouvoir être mise en oeuvre avant le début des travaux, de capter les autos avant d’arriver aux AM, et d’attendre dans une discussion SEREINE d’autres propositions honnêtes » ; on pourrait réenvisager le parking à proximité du « resto du coeur » rue Ste victoire, à coupler avec diablines et navettes pour le centre ville pour qui en aurait besoin, même si ce parking, tellement plus facile à réaliser , tellement moins couteux serait à peine plus éloigné que celui prévu, surtout pour les usagers de ce parking des arts et metiers qui ne trouveraient place que tout près de la Croix rouge.
      Nous méritons, nous avons le droit, et pensons-nous le devoir d’être des citoyens informés et de vouloir participer aux projets qui dans notre ville amélioreront notre qualité de vie et celle de nos enfants ou au contraire participeront de leur dégradation.
      Il est urgent que le CIQ et Mme le maire nous entendent et que nous débattions en connaissance de cause.
      La ville est un système articulé et interdépendant et toute évolution d’une partie entraine et modifie l’ensemble . Nous ne voulons pas que notre quartier, qui jouxte la ville, mais qui nous semble trop souvent n’être considéré que comme « entredeux » entre le Centre et les villages entourés de la belle campagne aixoise, soit sacrifié à l’embellissement et à la valorisation du Centre ville. Nous sommes passage, revendiquons être « pont ». La fonction du relier est toujours fondamentale et mérite toute l’attention de nos élus..

      • Thierry Renard

        Bonsoir, ce samedi dans « la Provence » encore une page entière consacrée aux travaux des 3 places, et rien ( sauf qu’il est passé de 290 places à 400 ! ) sur « le parking DES arts et métiers », appelé faussement ainsi alors qu’il s’agit du « parking SOUS LE COURS des arts et métiers »; beaucoup de gens en sont restés à l’ancienne idée, acceptée, du « parking SOUS L’ECOLE des arts et métiers » ,abandonné car l’Etat propriétaire de l’Ecole n’en veut pas. La confusion est entretenue et il faut préciser les conséquences en mettant les points sur les « i » : destruction des 55 platanes sans espoir de les remplacer ET interdiction de circuler pour tous pendant 2 ans, avec les conséquences qu’on n’évalue pas du tout, tant on est dans le déni.
        L’esquisse présentée dans le journal ne peut que plaire, mais faut-il une esquisse du Cours sans arbres, avec des emprises pour les entrées et sorties de voitures autour de la fontaine et devant la Croix-Rouge, des sorties-piétons avec les cabines d’ascenseur et de péage, les voies de circulation rétablies obligatoirement , des arrêts de bus et peut-être aussi quelques places de stationnement pour comprendre que ce ne sont pas 4 bancs et quelques jardinières qui éviteront de faire ressembler ce Cours au triste Cours Lieutaud de Marseille ; le comble est qu’à Marseille on étudie sa requalification en…plantant des arbres ! ( .cf. La Provence » ).
        Je relève dans l’article de samedi quelques extraits:
        -« empiler les travaux est la meilleure méthode pour tuer le quartier »
        -« on n ‘a rien contre la piétonnisation »
        -« il faut sauver notre âme »
        -« encore faut-il que les négociations s’ouvrent sur les aspects pratiques du chantier, qu’on passe de l’esquisse au plan d’ensemble, sous peine de rester dans le flou artistique  »
        -« on n’a pas forcément besoin d’un parking pour survivre »
        -« on a besoin de transports en commun performants »
        – « en finir avec le cafoutch ambiant »
        -« à l’image du projet lui-même, on a été placé devant le fait accompli: aucune concertation en amont, aucune information en aval, le flou total »
        tout cela nous concerne, ici, au Pont-de -Béraud, nous, les voisins et clients.
        Par contre affirmer qu’un musée Picasso est « une fausse bonne-idée » rappelle Henri Pontier qui ne voulait pas de son vivant de tableau de Cézanne dans le Musée Granet dont il était le Conservateur !
        Si on pouvait convaincre la Croix-Rouge de déménager, tout ce site conviendrait à merveille pour un parking type « Pasteur » avec entrée et sortie hors du flot de la circulation, un coût plus bas et des travaux plus faciles et moins gênants; de plus, la sortie piétons serait en haut du Cours qu’on descendrait sur des trottoirs refaits et ombragés, une belle introduction à la Rue Portalis et les trésors des 3 places ! On peut rêver, mais c’est mieux que de faire des cauchemars !
        Le matin où les tronçonneuses viendront tout couper, il sera trop tard, car ce sera bien le 1ier acte le plus meurtrier.

        • gerard Richez

          En tant que lecteur assidu du journal de notre quartier, je voudrai d’abord remercier l’équipe de rédaction et souligner l’intérêt particulier du blog, notamment celui qui s’écrit sur le projet du parking des Arts et Métiers. En effet, on a pu y lire des contributions de grande qualité et bien tempérées, malgré la pertinence des observations, du diagnostic et des critiques.

          Pourrai-je juste vous suggérer de mettre systématiquement en haut de page les contributions nouvelles? Elles sont certes signalées sur la page d’accueil quand on suit ce parcours, mais elles ne sont pas évidentes à repérer quand on passe directement par le blog dont la lecture gagnerait à ce qu’on puisse y lire les contributions par ordre chronologique ; pour y voir aussi les évolutions, les infléchissements ou les récurrences.

          Et, concernant ce parking, projet qui par ailleurs ne figure nulle part sur les revues municipales, on peut espérer qu’il ne nous sera pas infligé. ce serait une erreur d’urbanisme plus que condamnable. Des solutions alternatives existent dont on a parlé et qui peuvent passer par des politiques revisitées de transport et de mise à disposition en nombre plus important de navettes ; regardons à cet effet ce qui se fait dans d’autres villes françaises ou européennes. Et si il s’avérait qu’un parking dans cette zone devenait réellement indispensable, repensons-en la localisation : des négociations doivent encore être tentées avec l’État pour un projet à bâtir en partenariat sur le très beau terrain du TGI, avec d’autres collectivités territoriales ( Conseil Général pour le terrain du resto du coeur ) avec des établissements scolaires ou religieux, avec des propriétaires privés pour des terrains bien placés, vastes . Toutes ces alternatives seraient bien moins couteuses, ne nécessiteraient pas les prouesses techniques qui devraient être mises en oeuvre pour creuser sous le Cours des Arts et Métiers et surtout n’impliqueraient pas la destruction de ce très beau cours ombragé et apaisant que nous lègue l’Histoire. Quelle que soit la solution de remplacement qui nous sera proposée, elle ne pourra pas rendre l’âme de ce cours ….
          Sans compter pour le quartier l’accroissement des problèmes de circulation, la saturation des carrefours et des rues Ste Victoire, Pétrarque, Nostradamus ; non pas simplement pendant le temps du chantier mais après aussi, si étaient mises en service les entrées et sorties de ce parking devant la Croix Rouge.

          J’aimerai aussi savoir quelle est la position du CIQ de notre quartier sur ce projet de parking et plus globalement savoir si on peut envisager la possibilité de dialogue et de concertation avec la Mairie d’une part et entre le CIQ de notre quartier et celui des Prêcheurs-Madeleine d’autre part …compte tenu du fort impact sur notre quartier de la requalification des 3 places.

Laissez un commentaire


Réagissez à cet article

Vous devez posséder un compte pour publier un commentaire.

Si vous avez déjà un compte connectez-vous pour publier un commentaire.